Dorade royale, il y a bien longtemps que je n’ai pas accroché à un article de ce blog une belle photo de dorade royale prise en méditerranée. Je suis donc retourné sur ces mêmes et longues plages de Sète et Marseillan en essayant de choisir un poste adapté à la pêche de la dorade en surfcasting.
Installation en fin d’après midi, après le départ des baigneurs qui, pour information, sont déjà bien nombreux sur les plages par rapport aux autres années… Crise????
Montage traditionnel sur 3 cannes, petite variante aujourd’hui puisque en plus du bibi, et du couteau, j’ai ajouté un troisième appât au menu des dorades royales : le ver américain. Ce n’est pas mon appât préféré mais après la quasi bredouille d’hier il fallait faire quelque chose.
Le temps à complètement changé, nous sommes maintenant en influence de Sud, avec de légères entrées maritimes, un temps très couvert, un ciel très bas et une eau qui continuent à se réchauffer. Les belles ne s’y sont pas trompés, puisque la première grosse touche arrive sur la canne montée au couteau (mon fidèle ami), moulinet bien desserré, la belle prend du fil, je fait un léger ferrage pour assurer la prise et je commence à ramener lentement, au bout de 4 ou 5 minutes la belle dorade royale brille avec le reflet de quelques rayons de soleil qui sont sortis, elle est jolie, j’arrive (sans casse) à la sortir et à la tirer sur le sable (900g).
C’est un bon début de partie, je suis en train de monter un couteau sur mon bas de ligne, quand « pam » une autre touche sur la canne montée au ver américain (ahhh), pareil, elle prend du fil et une fois ramenée sur le sable, la copie conforme de sa petite soeur 900g….
Beau doublé de dorade royale et ça sera tout pour la journée jusqu’à la nuit…. Seraient-elles de retour??