Récit de Jean Luc, fidèle lecteur et artisan du site Peche en Mer Méditerrannée

Toujours avec Pierre, présent en terroir Languedocien pour quelques jours, nous avons pris le chemin de la plage de la mer. Armés jusqu’aux dents et fin prêts à en découdre avec les âmes du royaume des écailles, nous avons sélectionné une bonne variété d’appâts comme du ver de sable, du chalut, de l’US.

A notre arrivée à 17h00, un petit vent léger de SSO nous accueille, nous lisons le spot et décidons de la stratégie à adopter. Nous installons 4 cannes comme à l’accoutumée dans un silence quasi religieux  les gestes sont précis, on sent bien les pêchoux aguerris et sous le regard curieux de quelques touristes nous montons nos lignes. Sur ce spot , il faut taper loin pour passer un banc de sable, l’avantage c’est qu’il y a de la profondeur rapidement.

Le résultat ne tarde pas à de faire attendre, nous remettrons à l’eau marbré et daurade, microscopiques mais vorace qui se sont accroché sur du 4 et du 6.

Un peu plus tard une forte odeur de peis nous fleurât les naseau, on remonte on passe au 0/30 hameçon nippon de 2 pour ce qui me concerne et du 2 hampe longue pour Pierre un borabo de 27 vient rendre visite, rarement vu un de cette taille d’ailleurs, cela est un bon présage du seigneur des écailles, en ce qui me concerne un joli combat sur une daurade de 38 séduite par un bout de chalut à faire verdir le commun des mortels.

Belles touches se succèdent sur le chalut. Non contrariant, nous avons des munitions et bien décidés à en découdre avec notre bredouille de la veille, nous approvisionnons avec des beaux morceaux de chaluts, un marbré de 29 me rend visite sur du 4 hampe longue nippon alimenté au chalut, je lui souhaite la bienvenue et l’invite à se joindre aux deux autres convives de la table ronde.

Puis une autre daurade de 37 me livrera un joli combat avec un emmélage de ligne sans état d’âme je l’invite à rejoindre les 3 autres convives dans le seau.

00h30 déjà !! on plie dans une humidité intense heureux d’avoir fait du poisson.
Je remercie Pierre pour ce bon moment à la hauteur de la réputation de la ©FLBV. Poissons, bonnes blagues et échanges techniques se sont succédés à un rythme fou!