Pêche dorade royale. Direction mon spot préféré de pêche pour la dorade, les longues plages de sable fin entre Sète et Marseillan plage. Installation vers 17h00 et jusqu’à la tombée de la nuit. A mon arrivée il y avait un vent d’Ouest assez désagréable et assez froid qui a ensuite tourné au Sud Ouest pour s’arrêter au coucher du soleil. Première surprise l’eau est assez « chaude » du moins en surface pour un mois d’avril.
J’installe trois cannes de surf léger montage long trainard avec plomb de 60g hameçons N°2 et 1 et comme appâts la variété s’impose… Vers US, bibi et coque rouge.
Première touche assez franche environ une heure après m’être installé. Je ramène lentement, il y a de la résistance jusqu’au décrochage sans que je n’ai pu voir de quel poisson il s’agissait. Je décide à ce moment de changer d’hameçon et de laisser tomber les hampes longues pour revenir à mes traditionnels Gamakatsu N°2.

Puis quelques longues minutes plus tard, grosse touche, je laisse mordre et commence à ramener une belle dorade royale de 500g c’est un bon début. Ensuite, le vent m’empêchant de bien voir les touches, je remarque qu’une de mes cannes est vraiment relevée, je la prend en main et commence a ramener. Au poids, j’ai l’impression d’avoir à faire a un poisson plat car quasiment pas de résistance mais que du poids. Il s’agit d’un marbré d’un peu plus de 400g qui a été séduit par un beau bibi. La soirée se terminera avec quelques touches et relâchés de petites dorades qui avaient encore besoin de grandir.
Bonne reprise, le poisson a l’air d’être là, pour preuve les filets sont très nombreux et les professionnels très actifs.
Et vous avez vous fait de belles sorties?