Bonjour à tous,

vous êtes nombreux à régulièrement m’envoyer des messages (mail ou facebook) pour me demander si le site est fermé. Et bien non !! Il est en vie et bien en vie… Il y a juste que le temps m’est compté depuis plus d’un an et que le peux de fenêtres de tir qui s’offrent à moi pour aller à la pêche se sont vraiment réduites. Bref au delà de raconter ma vie, je préfère raconter ma sortie.

Direction un de mes lieux de pêche favori, les longues plages de sable fin entre Sète et Marseillan. Un endroit réputé depuis de nombreuses années pour la pêche à la dorade. Et pour rien vous cacher, j’entendais depuis plus d’une semaine « radio pêche » enfin la rumeur dire que ça bougeait et que les fameuses dorades bien grasses prenaient le large via la sortie de l’étang. Alors là, vous vous doutez que la motivation m’est venue à grand pas, même si je lis de ci et de là, que la méditerranée est vide et qu’il n’y plus un poisson.

Arrivé sur poste vers 18h, encore beaucoup de baigneur, oui le tourisme de septembre est une valeur sure (toujours du beau temps et pas trop de monde), installation de 3 cannes au bibi et au couteau vivant. Normalement un menu de choix pour sparidés affamées. Le temps est étrange, très humide, un vent de sud léger, une nuit qui tombe très vite et puis jusqu’à 23h rien de rien, pas une touche, pas un mouvement … Vraiment ça aurait été un sacré coup de chance de prendre du poisson en faisant une sortie par an, vous vous seriez moqué de moi.

Rien pour moi donc mais 2/3 marbrés et une dorade pour un voisin de pêche que certains reconnaitrons du coté de Martigues ou de Clermont : un certain Michel. Lui prend le partit de pêche en pleine journée, moi j’ai préféré faire le tombant : gagné pour lui perdu pour moi. Je ne désespère pas et vais tenter d’y retourner sous peu pour pouvoir vous afficher quelques belle photos et un récit plus branché poisson.

Allé on y crois… Et je rappelle à ceux qui voudrait m’aider à faire vivre ce blog, qu’il peuvent m’envoyer leurs réçits et photos (si possible en bord de mer et pas sur plan de travail de la cuisine…. C’est toujours plus sympa) et je les publierai sur le blog avec grand plaisir

Pecher la dorade en Méditerranée

Pecher la dorade en Méditerranée avec du brouillard