Tout est dans le titre, sortie ce samedi en fin d’après midi sur les longues plages de Sète, encore beaucoup de vacanciers prennent leur dernier bain dans les eaux chaudes (environ 25°) de la méditerranée. A mon arrivée, le vent est orienté Sud Ouest avec une petite houle, des vagues portées par le vent et un tournant qui approche à grand pas.

Pas plus tôt installé que le vent s’oriente au Nord avec une grosse tramontane qui balaie la plage et refroidit un peu l’atmosphère. Du coup la plage se vide à grand pas, il faut dire qu’on en prend plein la figure, le sable vole, et vous fouette. Grosse bourrasque, qui font danser les cannes. Parlons pêche et bien installation de 3 cannes montée avec empile base et longue, plomb 80g, hameçons de 2 Gama et appât unique : ça serra bibi.

Difficile de voir les touches, car comme je vous le disais, les cannes danses à grand coup de bourrasque, première touche, la danse n’est pas la même et les coups de têtes font bien penser à une dorade qui a succombé au bibi. C’est cool car comme vous l’avez remarqué, je suis peu sortit cet été et il y a longtemps que je n’avais pas la sensation de ramener un poisson qui bagarre un peu.

Au final une dorade de 500g, je sais ce n’est pas la folie, ce n’est un « monstre », mais c’est déjà ca d’autant que mes voisins de pêche on plié avec une bonne bredouille. La saison est bizarre, les eaux sont chaudes et idéale pour pêcher la dorade, mais visibilement de ce coté de la méditerranée, les pêcheurs ont rangé les cannes en attendant des jours meilleurs. Et vous ?

Comment ca se passe sur votre spot habituel?