Le surfcasting (lancé dans la vague) est une technique de peche en mer pratiquée depuis la plage de jour comme de nuit. C’est une technique que vous connaissez surement puisque elle est très utilisée en Méditerranée.Cette technique peut être néanmoins pratiquée sur tout le littoral français.

Pour pêcher en surfcasting, il est conseillé d’utiliser une canne de surf généralement entre 4,20 mètres et 5 mètres d’une puissance de 100-200 grammes en moyenne. Il faut utiliser ce type de matériel pour passer au dessus des vagues, et avoir assez de hauteur pour éviter aux vagues de trop accrocher au fils. Une fois les montages lancés à l’eau, il faut placer les cannes dans des portes cannes en aluminium, plantés dans le sable et hors de l’eau si possible. Ces portes cannes doivent dépasser un mètre.

Le surf se pratiquant plutôt par mer agitée, j’utilise la plupart du temps des plombs grappins (en vente chez les détaillants ou dans les grandes surfaces spécialisées) pour pouvoir maintenir la ligne en place à l’endroit voulut contre les courants, le vent et les vagues.

De nombreux montages existent mais le montage « trainard » est le plus courant, le plus simple et le plus efficace. L’objectif de cette technique de pêche est de placer (via un lancer) ses appâts au bon endroit en fonction de la typologie des fonds et de la connaissance de chacun.
Règle de base que j’utilise le plus souvent possible : le poisson est souvent à nos pieds (au bord), je varie donc quasiment toujours la distance de lancés.
Les appâts utilisés pour le surfcasting en méditerranée, sont : les vers (bibi, américains, sable, mourons, …), les sardines, vifs ou des morceaux de céphalopodes (encornets, seiche, calamars …) mais aussi et surtout des coquillages comme le couteau, la coque rouge, l’amande,…
En Méditerranée, cette technique de pêche permet de pêcher du loup, de la daurade royale, des pageots, des marbrés,…

A votre tour, vous pouvez compléter cet article ou laisser vos commentaires et astuces….